CLOS DUTHEIL enfin disponible en Rosé

Clos Dutheil Caprice d'été Rosé 2CLOS DUTHEIL existe également en rosé:

La Cuvée « Caprice d’été » connait un franc succès, les amateurs lui reconnaissent une belle fraîcheur acidulée, des arômes intenses de fruits blancs, de pêche de vigne et une belle longueur. CLOS DUTHEIL – « Caprice d’été » est à déguster dès l’apéritif, sur une tartine de fromage frais aux herbes, puis sur une tarte aux courgettes, une belles salades de jeunes pousses et coriandre avec des raisins secs et des pignons, et une petite pointe d’ail…

 

 

 

Coccinelles dans nos vignes

933e9a097ca1efaca5ff027d51d22892
Coccinelle sur fleur de vigne

Les coccinelles dans les vignes
La coccinelle étant souvent utilisée pour symboliser la mouvance « bio », car la diffusion de coccinelles dans les vignes permet d’éliminer naturellement les pucerons et certains parasites, ce qui évite l’emploi de traitements chimiques systématiques.
Le petit vignoble du CLOS DUTHEIL abrite ces petites coccinelles sans prétention, juste parcequ’il partage un environnement préservé loin des excès de l’urbanisation.
Respectueux de la vie et de la nature, le travail de la vigne est effectué ici en agriculture raisonné. Nos amis les sphinx, les lézards vert et de nombreuses coccinelles, nous tiennent compagnie et collaborent à notre bien-être quand on est au grand air à prendre soin de nos vignes.

CLOS DUTHEIL Cuvée « Coccinelles » – Rouge

Fiche de dégustation

CLOS DUTHEIL

          CuEtiquette Clos Dutheil Coccinellevée     « Coccinelles »

  • Au printemps les Coccinelles nous tiennent compagnie quand nous travaillons à la vigne. Cette Cuvée rend hommage à la nature préservée dans lequel nous avons la chance de nous épanouir en tant que vigneron et un art de vivre que nous voulons partager au travers de cette cuvée…
  • Commentaires de dégustation :

–Belle robe prune, limpide, reflet violet

–Nez de petits fruits mûrs, et sensation de la fraicheur de mousses des bois.

–Bouche sympathique, franche et loyale avec des arômes de fruits rouges et noirs et pour finir en notes finement épicée.

–A déguster sur une viande blanche, des petits légumes farcies, une volaille rôtie ou à la crème et fromages fermiers à pate molle.

–Température de service 18°C à 20°C

–Garde – 3 à 5 ans

Être VIGNERON

Comment devient-on Vigneron ?

  • Né par une belle nuit d’hiver à 0 h 45 mn ce 29 janvier 1959, Mr et Madame Dutheil ont accueilli le petit Benoît avec enthousiasme, seul garçon précédé par deux filles, l’espoir d’une suite sur l’exploitation de polyculture et d’ élevage familiale. Son enfance bercée par le rythme des travaux au champ, a vu naître l’année de ses cinq ans une petite sœur. Son père prenait plaisir à parler de sa jeunesse, de ce qui l’avait conduit à devenir exploitant agricole. Issu d’un milieu plutôt aisé, son âme d’artiste pousse son père, alors jeune homme, à vouloir intégrer Les Beaux Arts, mais son grand-père s’y oppose. A l’époque cela donnait une connotation de « dépravé », il décide alors de suivre des études agricoles. Il quitte Paris pour suivre ses études chez les Frères à Masseube dans le Gers.
  • Passionné par tous ces récits, presqu’au même âge Benoit Dutheil, après avoir étudié dans le Centre, décide de poursuivre ses études en Haute Garonne, et c’est là qu’il découvre ce que son père lui racontait !
  • Dans le Gers, il avait appris à élever le vin au travers de la conduite de la vigne familiale, et il avait mis en application ce savoir faire acquis auprès des moines.
  • Ce vin produit à la ferme n’était pas très alcoolisé, mais il permettait de fournir le personnel et la famille. L’été, enfant il avait droit au « mijot», mélange d’eau, de sucre, de vin et de pain trempé. La vigne était située à quelques pas à l’arrière de la maison, terrain de jeux idéal pour des enfants, durant l’été puis l’automne, sans oublier les vendanges, moment inoubliable où tout le voisinage se réunissait. Franches rigolades, bonne chaire et veillées étaient de rigueur. L’automne est maintenant bien installé, la chasse arrivait, encore une occasion de faire goûter ce vin dont chacun était fier.
  • Le monde change, le modernisme court, on arrache la vigne et avec cet arrachage, c’est une tranche de vie qui enfouit au fond de nous qui pourrait disparaître… « Ces souvenirs d’enfance sont surement à l’origine de ma volonté de faire du vin. » commente de Mr. Benoit Dutheil .
  • A la fin de ses études, en 1980, il fait son service militaire puis il décide de s’installer exploitant agricole, ce qui est fait en octobre 1982. Il s’installe sur une exploitation à 12 km de l’exploitation familiale, rapidement la vie 100 % à la ferme ne lui suffit plus. Il reprend en parallèle des formations pour devenir expert agricole et foncier. Il commence à faire quelques expertises en 1989 et il obtient son agrément par le Ministère dans le début des années 1990. Le monde de l’expertise lui a permis de découvrir plein de milieux différents dont celui de la vigne et du vin, et là, il se rend compte qu’il officiait régulièrement dans ce milieu avec beaucoup de plaisir. L’échange avec de vrais passionnés qui parlaient de leurs produits avec un tel amour et une telle passion, il lui était impossible de rester insensible à leurs propos.
  • Il rencontre des gens authentiques qui expriment au travers de leurs produits, leurs vins, tout l’amour qu’ils ne savaient extérioriser autrement, d’apparence souvent rude, secrets mais avec une frénésie de partage quand ils échangeaient sur leurs créations et leur vignoble.
  • Le virus du vin en dormance au fond de notre homme, s’est réveillé à ce moment là, après avoir lié quelques amitiés et plus particulièrement avec un viticulteur de Chinon. Il lui fait découvrit sa passion, ses vignes, chaque parcelle presque chaque cep puis les chais, la vinification  et la cave avec les fûts et les bouteilles et enfin les produits, fruits de cette passion qui a façonné l’homme.
    Mr Benoît Dutheil dans le vignoble
    Mr Benoît Dutheil dans le vignoble

    Suite à ces années passées au contact des producteurs, son métier met sur sa route des personnages merveilleux qui l’entraînent dans leurs sillons à la découverte de vins de différentes régions et même de différents pays. Mais au-delà de la découverte de vins, Benoit Dutheil apprend à connaître l’histoire de ces vins rares, rares pas tant par une faible production mais rares du fait du personnage, créateur atypique d’un produit au travers duquel transpire son caractère et sa personnalité.

    PETITE ANECDOTE:  Un jour où invité par un grand patron à un grand restaurant parisien la magie des accords et vin, le message dans la bouteille lui est révélé au grand jour :

    «  j’ai pu découvrir des vins apportés par notre hôte, dans cet endroit prestigieux où la gastronomie est reine. Chaque vin a fait l’objet d’un comte féérique raconté avec une fureur frénétique, que l’on en voyait le viticulteur dans ses vignes on en devinait la tortuosité des ceps, la magie de la transformation sous l’effet des éléments  et l’alchimie de tout cela se révélait dans notre verre, instant inoubliable autour d’une histoire, découverte enchanteresse de produits, reflet de l’alliance de l’homme à son terroir. »

    Continuant son chemin, plusieurs opportunités passent, pourrait-il devenir vigneron ?

    Toujours est-il qu’une de ses amies le sollicite pour prendre part à une aventure sur Chateaumeillant. Quelques temps après, une autre amie le hèle sur le même sujet et là il se ressaisis et  lui répond «  je viens voir »…

    Et je laisse à Benoit Dutheil le soin de vous raconter la suite :

    « Nous nous sommes rendus alors chez Pierre Picot, producteur de Chateaumeillant et là je me suis enivré de ses paroles, un homme comme je les aime, qui fait les choses par passion, un poète des temps modernes, un don QUIJOTE des idées préconçues et de l’immobilisme. Puis vient le moment de goûter son produit et là : Surprise !!!!! Rien à voir avec l’image  sordide que je connaissais de cette appellation. Pour moi, tout est clair : je veux faire partie de cette aventure en quelques semaine le CLOS DUTHEIL est née ! »

    En effet la coutume veut que le nom du propriétaire son lié au nom d’un Domaine lors de sa création. Et la mention Château fait honneur à l’appellation Chateaumeillant, puisque tout est mis en bouteille à la propriété.

    Ce CLOS DUTHEIL dans la fraîcheur de sa jeunesse offre un vin franc issu de Gamay. Il est à la fois intense en arômes, frais, agréable, assez léger mais avec une bonne teneur en bouche. Vin convivial par excellence il sait séduire bon nombre d’amateurs, du fait qu’il est peu tannique et que sa puissance est maîtrisée .

    « Pour ma part, j’aime tous les vins, chacun est le reflet de l’instant, du contexte, de la rencontre et l’amour qu’il contient. » précise Benoit Dutheil

     

    Son choix de partir dans cette nouvelle aventure, c’est avant tout un choix humain, fruit d’échanges, de passion et de partage, c’est l’envie que ce vin issu de son travail exprime sa sensibilité, toute masculine et donc parfois déroutante ?

    A son tour Benoit Dutheil veut partager ce vin, son histoire. Celui qui goute un CLOS DUTHEIL éveille sa curiosité, découvre un territoire, des hommes, le côté festif, voluptueux, charmeur de ce vin

    CLOS DUTHEIL est synonyme de partage, de joie, d’instants rares, précieux à notre époque.

    L’homme n’est rien sans la terre, mais il sait mettre en exergue, ce qu’elle lui offre et sublimer ces dons pour en sortir un nectar « Le Vin ».

"Le vin est le miroir de l'homme"